Exposition du 9.10. au 21.11. 2021 J’aime les nuages

Nuage curieux 1

… L’artiste photographe capte les moments lors desquels tout peut vaciller, où l’état du ciel peut nous troubler ou nous rassurer. Elle s’émerveille devant les ciels d’un bleu ou d’un orangé intense, ou d’autres couleurs selon l’heure de la journée. Ces éléments en constante transformation dessinent diverses formes, massives ou délicates, et nous invitent à les suivre du regard.

Ses images sont construites telles des tableaux : le nuage marque une ligne d’horizon, un indice pour saisir des éléments d’un paysage urbain ou naturel. Ursula Pusch porte son attention sur ce sujet qui traverse l’histoire de l’art en l’isolant presque de son contexte et préserve par son outil photographique leurs formes et leurs tracés.

Elle trouve des correspondances entre sa pratiques photographique et les peintures de nuages d’Eugène Boudin, « peintre des beautés météorologiques » tel que le nommait le poète et critique d’art Charles Baudelaire. Chacune de ses photographies provoque une émotion qui nous transporte dans un lieu, une saison, une météorologie… Elle nous invite également à nous évader pendant un instant.

Extrait d’un texte de Pauline Lisowski, écrit pour l’exposition J’aime les nuages chez artéfact, Paris